bettina masson – psychothérapie corporelle

psychothérapie psychocorporelle

profession « psychopraticien certifié »

Le titre de psychothérapeute ayant été pour une large part vidé de son contenu fondamental par les pouvoirs publics, l’ensemble des syndicats et fédérations représentatifs de la profession (FF2P, AFFOP, SNPPsy, Psy’G, Psy en Mouvement) se sont entendus sur un nouveau titre,  psychopraticien, éventuellement assorti d’un qualificatif, certifié ou relationnel.
Ce titre protégé de psychopraticien garantit une formation complète en psychothérapie – conforme aux normes européennes – incluant les six éléments suivants :

– une psychothérapie personnelle approfondie
– une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode reconnue[1]
– une formation en psychopathologie clinique
– une supervision permanente tout au long de la pratique professionnelle
– un engagement à se conformer à la charte déontologique de la profession
– une accréditation par une commission nationale de pairs.

Les psychopraticiens certifiés ou relationnels figurent sur les annuaires des fédérations ou syndicats ci-dessus.

Le nouveau titre légal de psychothérapeute, défini par la loi d’août 2009 et le décret de mai 2010, implique une formation en psychopathologie clinique, ainsi qu’un stage en service spécialisé, mais il ne prévoit pas l‘obligation d’une psychothérapie personnelle, ni la formation à une méthode explicite de psychothérapie, ni une supervision continue. Ainsi, il ne présente pas l’ensemble des garanties traditionnelles exigées des praticiens.

Seuls les praticiens répondant aux six qualifications ci-dessus peuvent prétendre au titre de psychopraticiens, qu’ils soient fraichement diplômés ou chevronnés. C’est bien ce titre qui garantira aux usagers une formation de qualité.

D’autres titres demeurent, bien entendu, autorisés, tels que : Gestalt-thérapeute, analyste transactionnel, analyste psycho-organique, hypnothérapeute, etc.
Le titre légal de psychothérapeute demeure un supplément éventuel – qui peut apporter certains avantages pratiques aux professionnels, mais ne fournit pas autant de garanties de compétence pour les usagers.

[1] Psychanalyse, TCC, thérapie familiale ou de couple, approches humanistes : Gestalt-thérapie, analyse transactionnelle, approche centrée sur la personne, analyse psycho-organique, PNL, hypnose ericksonnienne, psychothérapie de la motivation, psychosynthèse, sophia-analyse, somatothérapie, végétothérapie caractéro-analytique, approches psychocorporelles, approches transpersonnelles, approches intégratives.

Texte extrait de la newsletter de la FF2P, juin 2011, rédigé au nom du CA de la FF2P, par Serge Ginger, Secrétaire général de la FF2P, Président d’honneur de l’Association Européenne de Psychothérapie (EAP).
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s